J.Lorrain-Smith mit en évidence en 1897 la toxicité de O2 en inhalation de longue durée, qui se traduit par des irritations pulmonaires, appelées pneumonies à l'oxygène.

Paul Bert, qui fut également ministre de la IIIeme république, montra en 1874 la toxicité de l'O2 qui se traduit par des convulsions musculaires de type tétanique.